Takavazi, Art Batard et FloRe CarnivoRe

28 août 2014

Graffitisme

Publié par florcarnivor dans peintures, textes

Je me suis rendu compte en replongeant dans mon blog que ça manquait un peu de textes alors que je passe beaucoup de temps à écrire… Du coup je vais essayer de palier à ça en commençant gentil et peut-être en me lâchant par la suite (y’a matière, j’en ai sous le coude, vous m’en direz des poutrelles…).

en 2006 j’avais écrit ça pour présenter une de mes expos.

(Entre temps, le terme graffitisme est devenu HYYYYYYYPErrrrr tendance…et je suis toujours tricarde du monde graffitti de la ville où je vis, mais là n’est pas le sujet, hein?!).

Sinon les fautes d’orthographes ne sont pas en options, doit forcément y’en avoir de ci, de là hein, courage aux personnes que ça indigne, moi aussi je trouve ça honteux mais je suis sure qu’il y a des choses plus ulcérantes dans le monde…

En tous cas, voici comment je parlais de ma peinture il y a 8 ans et une photo de l’expo en question:

GRAFFITISME:

Tiens, ça fait 10 ans que je peins ?!…

Mes influences se baladaient alors entre le graffitti et le fauvisme : expression brute + intensité des couleurs… ça n’a pas beaucoup changé . Sauf qu’entre temps, j’ai découvert l’affichage politique, l’art brut, les comix et bien d’autres choses qui nous nourrissent mes créations et moi.

Concrètement, j’aime utiliser les coulures, les slogans, les tampons, les craies, les collages et en général tout ce qui tache et laisse des empreintes. Surtout la glycéro.

Je récupère beaucoup et je crée des images en tenant compte de la nature des supports que je choisi, du contexte de récup’, de l’utilité première des objets … Que ce soit de la tapisserie de chiottes, des canevas de mèmère ou de la vulgaire pub.

Venez en esthéte c’est d’un goût très sur ! Et vous pourrez découvrir un subtil mélange de super héros déchus, de têtes de morts épanouies, de chiens dans tous leurs états, de mandragore déesse, d’auto-portrait/auto-dérision, ainsi que le tiercé gagnant de la vie : l’amour, la liberté, la mort.

Bref, l’expression sauvage s’en remet à l’humour noir qui flirte avec le kitch qui avait pas mal fricoté avec l’absurde qui lui-même est extra lucide.

Ne cherchez pas.

J’aime la peinture.

J’ espère au moins que ça vous fera rire, au mieux que ça vous fera pleurer…

 

FloRe. Janvier 2006.

 

graffitisme

Laisser un commentaire

Les Créations de Cindy |
Aux Arts etc... |
yannickguilloguitariste |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Des animes en directe
| diattadavid03
| raph's blog